06/02/2008

C'est assez!!

 Pour la population de notre pays, les problèmes communautaires brandis par les politiques
sont loin de constituer une préoccupation essentielle. Le pouvoir d'achat, le coût de l'énergie,
les pensions et le chômage constituent, avec le réchauffement climatique, des problèmes
nettement plus importants.

Or, voici six mois que le pays s'avère ingouvernable en raison des exigences d'une fraction
minoritaire de la population flamande qui hisse les problèmes communautaires sur la hampe où
devrait flotter notre drapeau national.

Le CD&V a franchi le Rubicond en s'associant en cartel avec la NVA dont le but est de
démembrer l'Etat belge. La présence de ce groupuscule dans un éventuel gouvernement est
en effet inconcevable. Confieriez-vous les clefs de votre maison à un individu qui proclame
ouvertement que sa destruction ne constituerait pas, pour lui, un problème?

Yves Leterme était parvenu à un accord pour mettre sur pied un gouvernement orange bleue
quand la NVA a rejeté cet accord. Il aurait gagné la crédibilité indispensable à la fonction de
Premier Ministre s'il avait imposé cet accord à son partenaire mais il a; au contraire, tenté
d'imposer les volontés de sa fraction séparatiste aux membres de la coalition qu'il s'apprêtait à
placer à la tête du pays. Ce faisant, il trahissait aussi les électeurs du CD&V unitaristes
majoritaires. Plus que son absence de respect pour les Wallons, la Belgique et la RTBF, c'est
son incapacité à s'ériger en homme d'Etat qui le disqualifie définitivement pour l'exercice d'un
poste national, quel qu'il soit.

La crise que nous connaissons aujourd'hui trouve son origine dans la Régionalisation à la fin
des années 70. Depuis lors, non seulement la Wallonie a été mal gérée par des dirigeants plus
soucieux de pouvoir absolu que du bien-être de la population, mais surtout, de chaque côté de
la frontière linguistique, les politiques ont dragué les électeurs en se présentant comme les
super-défenseurs de leur communauté linguistique. Et, pour cela, ils ont présenté l'autre
communauté comme un danger pour la leur.

Une réforme de l'Etat est certainement nécessaire aujourd'hui. Mais pas dans le sens attendu
par les partis séparatistes et même par les partis traditionnels. Motif: la tentation d'opposer les
deux principales communautés est génératrice de conflits sans fin. Il est indispensable que tout
homme (ou femme) politique ayant vocation de diriger le pays doive compter avec les élécteurs
des deux communautés. Autrement dit, il ne faut plus qu'une seule circonscription nationale. Et
peut-être même faut-il innover en inventant le vote négatif. Les électeurs auraient ainsi la
possibilité de s'opposer à l'émergence d'un parti qu'ils estiment dangereux car les votes
négatifs seraient comptabilisés en soustraction des votes positifs. Les extrémistes seraient
ainsi balayés du pouvoir.

Ma position personnelle est en faveur d'une refédéralisation des matières autres que
l'enseignement et la culture. Parce que les attentes des Belges, en matière d'emploi, de
pouvoir d'achat, de soins médicaux, de pensions, etc..sont identiques quelle que soit la langue
pratiquée.

En matière linguistique, seule la satisfaction des citoyens revêt une importance à mes yeux. Le
client est roi! Il me semble possible de rencontrer les desiderata de tous en rétablissant une
Province du Brabant entièrement bilingue et en étendant les facilités linguistiques à toutes les
communes et autres provinces du pays. Tout citoyen, où qu'il réside, doit pouvoir demander à
recevoir ses documents officiels dans sa langue, et ceci, une fois pour toutes.

Le Roi a confié à Guy Verhofstadt la mission de dégager des pistes pour la création d'un
gouvernement On sait que l'ex-Premier, au contraire de son rival agitateur dont le nom
symboliise déjà l'avenir éphémère du Royaume s'il présidait à sa destinée, est un véritable
homme d'Etat à qui l'on peut faire confiance. Aussi, je lui souhaite bonne chance.

Mais aux dernières nouvelles, Yves Leterme prétendrait que son parti reste incontournable,
malgré son incapacité à s'entendre avec les autres, dans la formation d'un gouvernement.
Après avoir tiré à boulets rouges, pendant sa campagne électorale, sur la gestion socialiste de
la Wallonie, il serait prêt désormais, à gouverner avec le PS pour éviter le CDH qui a refusé de
s'agenouiller devant Bart de Wever. Preuve supplémentaire du fait que la seule chose qui
compte pour Leterme, ce n'est ni l'avenir économique du pays, ni les préoccupations de ses
habitants, mais l'introduction dans le gouvernement du cheval de Troyes.

Alors, se pose la question suivante. qu'est-ce qu porterait le plus de préjudices aux habitants
de notre pays et aux institutions européennes et atlantiques qu'il abrite : une nouvelle longue
période sans gouvernement, une scission du pays ou une reprise en mains de celui-ci par
l'armée, le temps de réunir le pays en une seule circonscription électorale et d'exclure de
l'échiquier politique tous les partis dont le programme postule la fin de l'unité du Royaume et
de convoquer ensuite de nouvelles élections. Dans l'intervalle, l'armée maintiendrait au pouvoir
le gouvernement Verfodstadt avec des pouvoirs complets en matières socio-économiques.

Personnellement, j'ai la faiblesse de croire que cette solution serait la moins dommageable et
la plus démocratique dans la mesure où aujourd'hui, une majorité de la population favorable à
l'Unité, est paralysée par un groupuscule séparatiste. N'en déplaise à Monsieur Leterme, son
parti ne représente qu'une minorité dans le pays, malgré le cartel, face à l'ensemble des autres
formations politiques avec lesquelles, par deux fois, il s'est montré incapable de composer.

 

http://www.justicesociale.net/

10:32 Écrit par Xavier dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

29/11/2007

Merci! de Marie-Claire Houard / Hartelijk bedank van Marie-Claire Houard

Merci!


Merci à vous tous pour votre signature, votre présence ou vos pensées le 18 novembre,votre enthousiasme, votre générosité.


Quelle belle aventure nous aurons vécue ensemble!
Quel plaisir que cette marche du 18...Quelle ambiance! La police nous remercie car la marche a été un succès à tous les points de vue.


Merci d'avoir joint votre voix à la mienne, pour notre pays.
La Belgique n'est pas morte.
Wallons, Flamands,nous sommes d'abord Belges.


Retrouvons la fierté de nos origines et reprenons le futur de notre pays en mains.
Nous avons le droit et le devoir de nous impliquer et pas seulement le jour des élections.
Nous devons rester mobilisés: la Belgique le mérite!
Je vais réfléchir de mon côté à ce que je peux faire pour continuer une action citoyenne.


Mon mail et mon site (http://www.e-monsite.com/belgiebelgiqueunie) vous restent ouverts.


Longue vie à la Belgique!


Vous trouverez ci-dessous une manifestation que nous soutenons. Un grand bal belgo-belge!


Photos et tee-shirts sur http://www.ooopss.com


Marie-Claire Houard
Pétition pour l'Unité



Leonika Desrêveux & Franz Van Droom
se partagent le plaisir de vous inviter
à la .be-night to .be-together
qui clôturera l'exposition.be-autiful dans le Belgicarium (mieux chauffé que la chambre des réconciliateurs)


le samedi 8 décembre à partir de 20 Heures
99, chaussée de Wemmel à Jette
Tenue et/ou maquillage tricolore souhaitée (une boisson offerte)
Entrée 5 euros, gratuit pour les mécènes, les artistes participants et les collaborateurs directs


Plus d'infos sur http://www.be-day.be


.
.
***************************************************************
.
.


Beste Vrienden,


Hartelijk dank voor voor uw handtekening van de petitie, voor uw aanwezigheid of morele steun op 18 november , dank ook voor uw enthoesiasme en openhartigheid.


We hebben samen een mooi avontuur mogen beleven! En wat was onze mars aangenaam!... Wat een geweldige sfeer! Ook de politie heeft trouwens haar dank uitgedrukt, want de eenheidsmars was in alle opzichten een succes.
Ik dank u ervoor dat u, samen met de mijne, uw stem hebt laten horen, voor ons land.
België is springlevend!.
Vlamingen, Walen, eerst en vooral zijn we Belgen.


Laten we opnieuw trots zijn op wat ons echt bindt en laten we opnieuw de toekomst van ons land in handen nemen.
We hebben het recht en de plicht om ons te buigen over de politiek, niet alleen op de dag van de verkiezingen.
België verdient het dat we waakzaam blijven.
Wat mij betreft, zal ik nadenken over wat ik kan doen om deze uit de burgermaatschappij gegroeide actie verder te zetten.


U kan dus nog steeds terecht op mijn site (http://www.e-monsite.com/belgiebelgiqueunie) en mails beantwoorden doe ik ook!
Lang leve België!


Fotos en Tee-shirts op http://www.ooopss.com


Hieronder vindt u een activiteit die we ondersteunen: een groot Belgisch feest!


Marie-Claire Houard


Francine Van Droom & Leo Desrêveux
Hebben het genoegen u uit te nodigen
voor de .be-night to .be-together
die de tentoonstelling .be-autiful in het Belgicarium (meer verwaarmd dan de politike onderhandelingen)


op Zaterdag 8 december vanaf 20 uur zal afsluiten
99, Wemmelsesteenweg in Jette
Graag driekleurige verkleeding en/of schmink (een gratis drank)
Toegang 5 euros, gratis voor de mecenasen, de kunstenaars die tentoonstellen en de medewerkers


Meer infos op http://www.be-day.be

10:13 Écrit par Xavier dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/11/2007

15 novembre - Fête du Roi

Le 15 novembre entend rendre hommage au souverain et le remercier pour le travail qu'il accomplit. La reine Fabiola, le prince Philippe et la princesse Mathilde, la princesse Astrid et le prince Lorenz, le prince Laurent et la princesse Claire assisteront jeudi à 10 heures au Te Deum, célébré par le cardinal Danneels et chanté en la cathédrale des Saints Michel et Gudule à Bruxelles. Ces mêmes personnalités royales se rendront ensuite à 16h30 au parlement fédéral à Bruxelles pour y célébrer la Fête du Roi.

Le thème choisi cette année est: "La Belgique et la coopération internationale". A l'issue des discours et de témoignages de volontaires de la coopération au développement, le chanteur Helmut Lotti interprétera la Brabançonne. Une réception suivra la cérémonie académique. Par ailleurs, une cérémonie militaire d'hommage se déroulera à 14h10 devant le palais royal. La famille royale n'assistera pas à cette parade.

L'usage veut que le souverain ne se rende pas à sa propre célébration mais, l'an dernier, Albert et Paola avaient exceptionnellement, dans le cadre des 175 ans de la Belgique, participé à la Fête du Roi en assistant au Te Deum et en visitant le parlement fédéral.

On fête le roi depuis le 15 novembre 1866, sous le règne du Roi Léopold II. Cette date fut choisie parce que, c'est le jour de la Saint Léopold (Léopold Margrave d'Autriche mort en 1136). Pour de nombreux Belges, la date du 15 novembre est celle de la "Fête de la Dynastie". Or, cette appellation n'a été utilisée que lors de la régence du prince Charles (1944-1950).

12:40 Écrit par Xavier dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/10/2007

Les prêtres ne peuvent pas prêcher pour l'unité de la Belgique

 

"La séparation de l'Eglise et de l'Etat doit être respectée", affirme le cardinal.

L'association pro-belge Spontaan a envoyé un mail à 600 prêtres flamands et wallons en leur demandant s'ils pouvaient appeler les croyants à signer la pétition pour sauver la Belgique. La pétition serait alors distribuée à la fin de la messe. Le cardinal Godfried Danneels ne veut rien entendre de cette initiative, a-t-il écrit dans une lettre, rapportée par Het Belang van Limburg et la Gazet van Antwerpen lundi.

"La séparation de l'Eglise et de l'Etat doit être respectée", affirme le cardinal. "Tout le monde est libre de signer la pétition. La distribuer à l'intérieur de l'église dans les différentes paroisses pourrait cependant être interprété de façon erronée. L'Eglise ne veut faire pression sur personne pour effectuer un tel choix."

L'évêché d'Hasselt va encore plus loin. "Les prêtres qui se laisseront tenter par l'initiative peuvent s'attendre à une discussion franche", affirme Clem Vande Broek, son porte-parole.

Le groupe Spontaan voit cela comme une occasion manquée. "Nous voulons atteindre autant de personnes que possible", explique Annette Spiltoir, de l'association. "L'Eglise pouvait nous y aider. Les négociations avec la Poste, pour distribuer la pétition dans toutes les boîtes-aux-lettres belges, sont toujours en cours. Si 400.000 Belges nous versent un euro symbolique, nous rentrons dans nos frais." BELGA


Voilà donc l’avis de ce cardinal qui, par certains de ses propos antérieur ou absence de réactions sur certain sujets, s’est déjà fait remarqué par Rome. Non seulement je trouve que les prêtres belges devraient appeler les fidèles à signer cette pétition (red de solidariteit / sauvons la solidarité), mais en plus de par son thème elle entre pleinement dans l’optique chrétienne !

Messieurs les curés, incitez vos fidèles à le faire ! C’est de la désobéissance civique !

Si non pour contourner cela faite venir une personne avec une grande affiche devant la porte de votre église et, à la fin de la messe sortez et allez, aux yeux de tous, signer cette pétition.

Dans le temps, et encore dans certaines églises, il y avait une prière pour le Roi à la fin de chaque messe !! Il n’est pas interdit de la remettre !

 

Vive le Roi!

Vive la Belgique! 

11:23 Écrit par Xavier dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cardinal, belgique, pretre, roi, unite |  Facebook |